Compte-rendu - 18/01/2006

« La participation des migrants dans les quartiers »

Colloque international à Hambourg les 4 et 5 octobre 2005

L’organisation « Un réseau pour le monde » de Hambourg a organisé un colloque international à Hambourg les 4 et 5 octobre 2005 sur le thème de « La participation des migrants dans les quartiers ». Un centre ville pour tous a été invité à y participer.

Il s’agissait d’un échange d’expériences entre des acteurs sociaux de la région de Hambourg, travaillant à renforcer la participation des migrants à la vie sociale dans les quartiers .

Les organisateurs avaient souhaité que soient exposées des expériences d’interventions en provenance de plusieurs pays pour mettre en évidence les différences d’approches, notamment entre l’Allemagne, la France et les États Unis.

Le docteur Adrian Reinert de Bonn a développé une conception assez communautaire de l’intégration : la concentration d’immigrés dans un quartier n’est pas un problème si elle ne cumule pas les facteurs négatifs (pauvreté, logements et environnement dégradé). Au contraire, cela permet aux immigrés de conserver leu identité, leur droit à la différence. Ed. Shurna de Chicago et Don Elmer de San Francisco ont développé une position très pragmatique, partant du fait que des groupes ethniques, surtout des noirs, existent dans les villes américaines, qu’ils sont déjà regroupés par quartiers cumulant de nombreux handicaps sociaux, et que le problème consiste à trouver les méthodes pour les faire participer à la vie civique et sociale tout en luttant contre la pauvreté. Ils prennent un groupe ethnique en tant que tel, et cherchent un point d’entrée, en vue de les amener à s’organiser eux même en tant que groupe, à favoriser l’apparition de leaders, et une fois le groupe structuré, de tenter de le faire sortir de son isolement, par exemple en suscitant des associations multiculturelles. J’ai pour ma part présenté le travail de CVPT (voir le texte ci-joint), en expliquant que nous ne faisions pas de travail social à proprement parlé, mais que nos actions avaient un rôle intégrateur pour les personnes qui s’y engageaient. J’ai mis en avant la perspective française, républicaine, qui se refuse à considérer les groupes ethniques en tant que tels. La discussion a mis en évidence, pour les allemands, le poids de leur législation sur la nationalité. La France, par le droit du sol, crée assez rapidement par naturalisation ou naissance des citoyens égaux en droits, même si les inégalités de fait demeurent fortes. En Allemagne, il semble que la citoyenneté allemande soit très difficile à obtenir, même au bout d’un long moment (droit du sang), si bien que des communautés ethniques non allemandes y perdurent, tout en étant parfaitement en règle juridiquement. Ces groupes sont perçus comme « difficiles à atteindre ». Le but du travail social dans ce cas est de les activer, de les amener à s’investir dans l’espace Des visites de quartiers étaient organisées. J’ai visité le très intéressant quartier de Dulsberg, construit dans les années 20 sur un plan de l’urbaniste Schumacher. Bien qu’il ait été en partie démoli pendant la guerre, ce qui en reste est très intéressant d’un point de vue urbanistique (ambiance de cité jardin avec un végétal abondant, plan en étoile caractéristique de cette époque, voies sinueuses) et architectural (immeubles en briques, assez soignés). L’ensemble est habité à 25% par des populations immigrées dont 40% sont des turcs. Les problèmes y sont principalement d’emploi, d’apprentissage de la langue, surtout aux femmes, qui restent dans un statut traditionnel, ...Mais le quartier, bien entretenu, ne laisse à voir que peu de choses, hormis le bistrot communautaire. Jean-Philippe Beau Pour connaître le programme du colloque [cliquez->http://www.centrevillepourtous.asso.fr/article.php3?id_article=983]

> Exposé de présentation de CVPT

Et aussi

5/12/2016
Enquête cadre de vie rue de la République( Note sur l’avancement )

29/11/2016
Conseil d’administration du 26 septembre 2016(PV de réunion)

9/02/2017
Un dialogue « public/privé » à La Ciotat pour relancer la construction de logements partager sur facebook partager sur twitter(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

6/06/2016
Métropole Aix-Marseille Provence - Habiter autrement et toujours plus loin ?(Bulletin de l’INSEE PACA)

14/12/2016
Les Comités Régionaux de l’Habitat et de l’Hébergement en 2016(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

28/01/2016
Le 21ème rapport sur le Mal logement(Fondation Abbé Pierre)

10/03/2017
Bilan provisoire 2016 du droit au logement opposable (DALO) en PACA (DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

7/02/2015
20e Rapport sur l’État du Mal-Logement en France 2015(Fondation Abbé Pierre)

21/11/2015
Rendez-vous de CVPT "Le logement indigne à Marseille : changer de niveau et de méthode" (Communiqué)

16/10/2014
"Une inaction inadmissible contre les marchands de sommeil"(Communiqué)

23/05/2016
Marseille concentre la moitié de la population des quartiers de la politique de la ville de la région(Bulletin de l’INSEE PACA)

14/12/2016
Les Comités Régionaux de l’Habitat et de l’Hébergement en 2015(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

13/01/2016
Opération de la rue de la République...onze ans après...toujours inachevée...(Communiqué)

4/04/2014
La vacance de logement au centre ville de Marseille(Rapport de stage)

26/03/2016
UNE ECOLE POUR NOAILLES(Communiqué)

21/03/2014
LES REPONSES DES CANDIDATS AUX ELECTIONS MUNICIPALES DE MARSEILLE AUX QUESTIONS POSEES PAR L’ASSOCIATION "UN CENTRE VILLE POUR TOUS"(Communiqué)

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : lundi 20 mars 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0