Communiqué - 9/05/2006

Nous refusons l’amalgame !

Nous refusons l’amalgame !

L’association « Un Centre-Ville Pour Tous » rappelle qu’elle a depuis 6 ans accompagné des actions en justice qui ont abouti à des condamnations de marchands de sommeil - gérants ou de propriétaires d’hôtels meublés- pour non respect de la loi en matière de décence et conditions d’exploitation de logement vis à vis de leurs locataires. Suite à l’opération de police, qui a eu lieu le 4 mai, dans trois hôtels du quartier Belsunce « dans le cadre d’une commission rogatoire délivré par une juge marseillaise" » et « à la suite d’un renseignement de la direction des Impôts », l’association « Un Centre-Ville pour Tous » : -appelle à la plus grande vigilance pour que ne soit pas fait l’amalgame entre une population de vieux travailleurs en règle avec la loi et les personnes qui, si elles ont fait de fausses déclarations et touché des prestations indues, méritent d’être sanctionnées, -rappelle que c’est au nom de cet amalgame, opéré par la direction départementale des impôts en juillet 2005 en supprimant de ses fichiers plus de 6500 contribuables ou déclarants sans aucune vérification individualisée et sans aucune information préalable, que l’association - soutenue par plus de [1300 pétitionnaires->http://www.centrevillepourtous.asso.fr/article.php3?id_article=1006] - a dénoncé [avec le Groupe d’Information et de Soutien des Immigrés devant la Haute Autorité de Lutte contre la Discrimination et pour l’Egalité->http://www.centrevillepourtous.asso.fr/article.php3?id_article=1048]. - dénonce les fautes de fonctionnement des Services Publics (Impôts, CAF, Assedic, Sécurité Sociale) : depuis de longues années ils ont sous les yeux les signes des dérives que met à jour l’actuelle enquête ; ils n’ont rien fait pour la contrôler et la sanctionner. Ils sont responsables par laxisme. Par ailleurs, dans l’attente des conclusions des investigations en cours, l’association « Un Centre-Ville Pour Tous » reste mobilisée pour que soient distingués les véritables délinquants, de ceux qui, dans des conditions de vie difficiles, accentuées par les graves irrégularités qui ont accompagné la réhabilitation de certains immeubles qu’ils habitaient dans le centre ville de Marseille ont pu se trouver dans des conditions résidentielles de survie inhumaines que le sens élémentaire de la justice républicaine réprouve. Nous savons que certains ont de la peine dans ces conditions à satisfaire certaines formalités réglementaires. Cela en fait des victimes, pas des délinquants. Enfin, dans un contexte actuel où certains discours sur les immigrés reprennent une tonalité inquiétante parce que inéquitable et injuste et où se prépare une loi aggravant leurs conditions de régularisation, nous sommes attentifs à ce qu’un fait de délinquance avéré n’alimente pas une xénophobie ordinaire. Pour plus d’informations consultez le site de l’association [en cliquant-> http://www.centrevillepourtous.asso.fr/article.php3?id_article=1241]

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : vendredi 26 mai 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0