Compte-rendu et relevé de décisions - 2/03/2007

Assemblée générale du 5 février 2007

Association "un centre ville pour tous"

ASSEMBLEE GENERALE
Association UN CENTRE VILLE POUR TOUS
Lundi 5 février 2007


25 participants,
sont excusés : Jean-Philippe Beau / Martine Derain / …

1 / RAPPORT MORAL
-  Il est donné lecture du rapport moral par Christian De Leusse
Questions/débat :
 Le tramway  : Il va changer les choses. Dans certaines villes, cela s’est traduit par une inflation immobilière. A Marseille, il va y avoir des phénomènes d’exclusion des plus pauvres, sur une bande de 200 mètres autour du tramway. Il est fait remarquer que si nous ne mettons pas en place les moyens d’être en relation avec ces personnes victimes des évictions, nous n’avancerons pas. Sur le tramway, il fallait une politique foncière qui n’a pas existé.
  Noailles  : Nous ne pouvons pas nous satisfaire de l’arrêt de la réhabilitation à Noailles. C’est en quelque sorte une politique d’accompagnement de la dégradation.
Des gens ont saisi la justice pour que des travaux soient faits dans leurs appartements. Si nous n’avons pas les moyens de faire que des familles saisissent la justice, nous n’irons pas loin. Sur Belsunce, nous nous sommes engagés parce qu’il y avait des personnes à soutenir.
Sur Noailles, il faudrait une expression de CVPT, pour réfléchir à une action commune.
Daniel Carrière répond que nous avons un certain nombre de chantiers qui manquent d’énergie par faute de bras. Je suis tout à fait d’accord pour repérer les actions calamiteuses. Encore faut-il qu’en face nous mettions en place des actions, et pas n’importe quelle type d’action.
-  Les films sur la Ville  : L’Alhambra nous relance mais l’action sur les films a été différée. Nous veillons à ce que le matériau audiovisuel reste stocké et capitalisé.
-  La Plaquette : Dominique Pons a bien voulu se charger de la rédaction d’une plaquette. Il présentera bientôt une maquette aux membres du CA pour relecture. Il nous a paru important de dire comment le travail de CVPT s’était mis en place et réalisé, pour que d’autres groupes puissent s’emparer de ce travail.
-  Soutien aux personnes : Antoine Richard précise qu’il y a un enjeu important dans le soutien aux personnes les plus fragiles. Nous essayons de détecter et repérer les personnes fragilisées et isolées. Mais il faut avoir un peu de disponibilité pour faire ce suivi. C’est une façon plus fine de tisser une toile d’araignée et de créer des solidarités.
-  Comment fonctionnent ces antennes dans les quartiers ? Nous n’avons que des lieux occasionnels ou des apports personnels en guise de contacts :
o  A Belsunce, c’est Nouredine Abouakil qui servait d’homme à tout faire, de « permanence »,
 A Noailles, il y a un collectif « Noailles Ombre et Lumière » qui a sous-tendu l’action de CVPT, en organisant des visites de quartier, des réunions
 Pour la Rue de la République, il y a eu beaucoup de monde, et il y a des gens qui ont beaucoup donné :
♣  des étudiants ont travaillé sur le sujet,
♣  des habitants ont lancé l’alerte,
♣  Une permanence a été organisée dans un bistrot, puis à la CIMADE, tous les 15 jours.
 Le Panier  : Stéphanie a été à l’origine de la première action menée sur le Panier. Mais pour l’instant, il n’y a pas eu de choses reprises par les habitants.

Le CA s’est aperçu qu’au bout de 7 ans, tout ça nécessitait un esprit de vigilance sur différents secteurs. Pour l’instant, elle existe sur Belsunce, Noailles, La Rue de la République.

Vote sur le Rapport moral : Approbation à l’unanimité

2 / RAPPORT FINANCIER
- Il est donné lecture du rapport financier par Michel Guillon.
Questions/débat :
-  Il est nécessaire de faire une collecte d’adhésion pour notre fonctionnement et aussi alimenter le fonds de solidarité.
-  Comment fonctionne le fonds de solidarité : Ce fonds permet d’aider des plaignants sans ressource et qui n’ont pas forcément droit à l’aide juridictionnelle de payer des avocats. Si le tribunal indemnise le ou les plaignants, ils remboursent l’avance du fonds. Certains oublient, ou d’autres perdent c’est pourquoi il faut le réalimenter en permanence. Pour les adhérents qui pour payer leur cotisation font un chèque global supérieur à 30 euros, le trésorier met 30 euros comme cotisation de soutien et le reste va au fonds de solidarité.
-  Dés le départ, nous avons choisi de ne pas avoir des subventions, ce qui nous permet de garder notre libre arbitre et notre liberté de parole. L’association a ainsi évacué le problème de la « gestionnite ».

Vote sur le Rapport financier : Approbation à l’unanimité

Vote sur le Quitus aux administrateurs de leur gestion pour l’exercice écoulé : Quitus à l’unanimité

3/ RENOUVELLEMENT DU CONSEIL D’ADMINISTRATION
Nous invitons un certain nombre d’adhérents à se joindre à notre conseil d’administration car nous considérons que c’est l’instance appropriée qui pourra insuffler des actions.

Membres sortants du Conseil
ABOUAKIL Nouredine, BEAU Jean-Philippe, BIANCHI Andrée, BROCHIER Damien, CARRIERE Daniel, CUADRA Michel, DE CONINCK Danielle, DE CONINCK Lionel
DE LEUSSE Christian, DERAIN Martine, DIEUDONNE Philippe, GERIN Marie-Claude, GUILLON Michel, IMBERT-VIER Simon, KALAMUCA Jean, LACOSTE Patrick, MANRY Véronique, MOUSSERIN Stéphanie, RICHARD Antoine, ROUSSEL Monique.
Il n’y a aucune demande de démission, donc ils sont reconduits.
Les personnes suivantes se proposent d’entrer au CA
-  SENGEL Marie : Anthropologue qui a travaillé à Noailles. Elle mène des entretiens sur le quartier depuis un certain temps
-  DO CAMPO Anita : Ancienne responsable de l’antenne de Noailles. A travaillé pendant trois ans sur le quartier. Souhaite s’investir dans l’accompagnement des habitants car elle connait un réseau de professionnels et d’habitants
-  HAMPP Véronique : Travaille à l’association ECUME. Elle découvre le travail de CVPT. Question de la disponibilité pour s’engager plus mais elle pourrait s’investir dans tout ce qui est saisie, secrétariat.
Elles sont acceptées comme membre du CA 2007 à l’unanimité.

-  Roland MABILLE : (Absent) Il a dit son intérêt, mais ne l’a pas confirmé. Il n’y a pas d’accord ferme de sa part. La cooptation est possible.
-  Henri MANDRILE : (Absent) Réponse très intéressée mais demande d’en parler un peu plus. La cooptation est possible
-  Jean-Stéphane BORJA, il ne souhaite pas s’impliquer dans le CA mais continue comme adhérent.

L’AG se réserve le soin de procéder à la co-optation de nouveaux membres du conseil. C’est important, dans la période où nous sommes que le CA soit de plus en plus fort.

4/ NOUVELLE ORGANISATION
Répartition des tâches
A circulé au sein du CA une répartition des tâches, pour que le cas échéant, chacun puisse se situer par rapport à ces tâches. On a noté que la quasi-totalité des tâches était couverte, avec pour chaque tâche un chef de file.
Ex : sur la Rue de la République, Antoine et Damien sont chefs de file

Animation et présidence
Le CA a jugé qu’il fallait quand même un peu d’animation. Depuis 7 ans, Daniel Carrière a partagé avec Christian DE LEUSSE une présidence bicéphale. Aujourd’hui, Christian demande a être déchargé de son rôle de président juridique. Daniel Carrière, déclare qu’il ne pourra plus autant s’investir que ce qu’il a fait les années précédentes.
Il est donc nécessaire de trouver un échelon d’animation permettant de veiller au grain, de distribuer les tâches, d’alerter quand il est nécessaire d’alerter.

Nous soumettons les propositions suivantes à l’AG que :
-  Daniel Carrière prenne la fonction juridique de Président.
-  Michel Guillon prenne la fonction d’animation.

Daniel Carrière accepte volontiers d’être le référent juridique, car il a senti que le cri d’alarme qu’il a poussé sur la nécessité de répartir les tâches a reçu un écho favorable.
Michel Guillon accepte la proposition d’animation pour un délai d’un an et il demande que deux ou trois personnes l’aident dans cette tâche.

L’institution, la structure, c’est très important, mais l’essentiel, c’est l’engagement et la constance des individus. C’est important que nous continuions. La plupart d’entre nous ont assumé les tâches auxquelles ils s’étaient engagés. Et pour cela, il faut savoir qu’une tâche qu’on a pris en charge, on n’est pas obligé de la faire tout seul, d’autant plus que cela permettrait d’avancer sur la nécessité récurrente de formation, d’apprentissage pour que des gens puissent se mettre dans le coup.

Une des conséquences de la nouvelle fonction de Michel Guillon est qu’il ne peut plus tenir sa fonction de trésorier.

Trois membres nouveaux viennent d’entrer dans notre CA. Deux autres le seront peut-être par cooptation. Il est proposé que le CA se réunisse dans quelques jours pour élire le bureau.

5/ QUESTIONS DIVERSES
1 / le problème des sollicitations de l’association pour des interventions publiques
Nous avons été sollicités par un représentant de José Bové pour intervenir lors d’une visite de la Rue de la République. Antoine Richard soulève le problème : est-ce bien notre rôle d’accompagner les différents candidats sur la Rue de la République ?

Daniel Carrière fait observer qu’en tant qu’association nous ne pouvons le faire mais que chacun est libre de faire ce qu’il veut en tant que citoyen.
Patrick Lacoste pense que nous pourrions être aussi sollicités en tant qu’acteur de la société civile pour interpeller les candidats.

2 / Participation aux assises de l’Habitat de la mairie des XIIIe-XIVe arrondissements ?
Jean-Philippe Beau devrait y assister, il faut lui poser la question à son retour. Traditionnellement nous avons toujours été présent.

3 / La revente de logements à la SOGIMA
Patrick Lacoste attire notre attention sur le fait qu’aujourd’hui, le conseil municipal a voté la vente de 2600 logements à loyer social à la SOGIMA (entre 5 et 7 euros le m2). Historiquement, la SOGIMA est passée dans le giron de la Caisse d’Epargne, qui agit dans le cadre d’une logique privée.
Cela signifie que deux choses peuvent se passer :
1 / la ville de Marseille n’a vendu sans aucune garantie de revente par la SOGIMA.
La ville n’a exigé aucun conventionnement de loyer social, ni aucune clause de non revente du patrimoine. Le plus probable, c’est que ces 2600 logements disparaissent en tant que logements sociaux.
2 / La garantie de loyer : la ville demande que les loyers de la SOGIMA soient inférieurs de 10 % au niveau moyen des loyers… alors que le prix du marché est environ à 11 euros le m2 ! Cela revient à accepter une possibilité de hausse de prés de 40 % du loyer.
Il propose qu’on rencontre le comité d’entreprise de la SOGIMA, et de faire un communiqué.
Proposition d’un communiqué :
- l’association s’interroge sur les conditions de revente de 2600 logements à la SOGIMA,
- CVPT dénonce le risque d’une réduction du patrimoine à loyer social
- l’association demande que des garanties soient données par la municipalité pour que le niveau des loyers à caractère social soit maintenu.

4/ Autres initiatives du conseil municipal concernant la modification des règles du jeu de la préemption. La municipalité a lancé un appel d’offre pour trouver des aménageurs pour la résorbtion de l’habitat indigne, sans que soit présisé semble-t-il les conditions d’un diagnostic social préalable.
ll faudrait qu’un atelier se mette en situation de proposer des réactions à différentes décisions récentes de la municipalité en matière de logement.

5 / Débat sur les ENFANTS DE DON QUICHOTTE : Que penser de leur action ?
Ils ont obtenu des choses au niveau national. Par contre, au niveau local, nous n’avons pas été sollicités. Nous pouvons constater que ce qui se passe à Marseille à la porte d’Aix est très différent de ce qui se passe à Paris. Il y a des leaders d’associations qui se mettent en avant et il en résulte des dissensions entre elles. Le Préfet n’a rien lâché et attend le pourrissement.
 

Prochaine réunion du conseil d’administration le 5 mars 2007.

Et aussi

31/03/2017
Un Centre Ville Pour Tous a besoin de vous !(Invitation aux adhérents, sympathisants et partenaires)

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : vendredi 26 mai 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0