Relevé de décisions - 13/09/2007

Conseil d’administration du 2 juillet 2007

 

Présents : 12 dont 2 invités
Absents  : 7
 

I - Bilan des actions menées par l’association sur la réhabilitation du centre-ville

Un bilan est fait sur les deux principales actions engagées par l’association au cours de cette année 2006-2007 :

A / Une équipe a réalisé un dossier d’analyse du Plan Local de l’Habitat (PLH) au moment de la campagne des élections législatives. Ce travail a permis de pointer une persistance de la ville en matière d’inégalité de l’offre de logement. CVPT a réussi à faire prendre conscience que cette ville « à deux vitesses » pose problème, et que les 20 % de logements sociaux au niveau de la ville sont à mettre en question.

B / Michel Guillon fait un bilan des rencontres avec Marseille Aménagement
Elles se sont enclenchées depuis un an, suite à la visite organisée par CVPT à Noailles.
Un travail en atelier a été engagé avec Marseille Aménagement, sur les immeubles qui sont actuellement en sa possession. Il a permis de constater qu’il y avait effectivement un vrai effort pour le relogement des habitants de ces immeubles. Concernant l’état actuel de la réhabilitation, sur les 745 immeubles du PRI Centre ville, il en reste 30 % à réhabiliter. Comme l’appel aux investisseurs privés est arrêté depuis maintenant deux ans, Marseille Aménagement n’a pratiquement plus comme outil mobilisable que l’expropriation. L’enclenchement des procédures d’expropriation commence par les démarches d’enquête parcellaire. Or 9 chantiers seulement (sur environ 200) ont été enclenchés suite à ces enquêtes parcellaires. On constate donc globalement la stagnation, voire l’arrêt des politiques publiques de traitement urbain du centre ville sur le centre ville (Belsunce, Noailles, Chapitre, …). Et il n’est pas évident qu’il y ait reprise rapide des processus de réhabilitation

II - Proposition d’organisation d’une convention sur l’habitat et le logement

Les constats précédents amènent à constater la nécessité de réinterpeller les pouvoirs publics et les acteurs du logement sur la question de la politique de réhabilitation du centre ville.
Daniel propose que le groupe qui a été à l’origine de l’analyse sur le PLH se donne comme objectif d’organiser un débat pour une véritable convention sur la question du logement entre septembre et fin octobre 2007.
Cette convention devrait aboutir à :
1 / dessiner un objectif de réparation
2 / mobiliser toutes les énergies à l’occasion des municipales sur cet objectif
3 / faire pression pour qu’il n’y ait pas une perspective d’abandon généralisé tel que nous l’avons eu les années passées.

L’enjeu est d’arriver à « re-politiser » la question du logement sur Marseille en créant un événement politique qui donne du corps à cette idée. Sur la question de la capacité de l’association à assumer cette activité, la réponse est qu’il faudra probablement s’appuyer également sur des forces extérieures pour faire poids.

Le principe de lancer un chantier autour de cette action est adopté par le CA, sur la base de l’ébauche d’une première maquette qui sera discutée lors du CA du 3 septembre 2007.

III – la situation de la Rue de la République

Antoine Richard fait le bilan sur la situation à travers trois remarques :
1 / Nous n’avons plus de phénomène massif, mais le maintien de pressions pour un nombre plus réduit de gens. Cela se traduit par le fait que nous avons un noyau de gens que nous voyons régulièrement, et quelques personnes qui posent des cas nouveaux. La question du maintien de la permanence est posée. Il faut également qu’on réfléchisse sur l’efficacité du suivi individualisé entrepris depuis quelques mois et de notre mise en commun.
2 / Concernant les locataires d’Eurazéo, on a des situations classiques de « doublement » voire du triplement du bail. Les personnes ont souvent été renvoyées sur la CNL qui intervient dans la commission de conciliation. Daniel Carrière considère qu’il faut engager une démarche collective en direction des membres de la commission de conciliation pour expliquer notre démarche.
3 / Marseille République souhaite terminer rapidement. Du coup, ils sont amenés à augmenter le montant de leurs indemnisations aux locataires

Martine Derain rappelle qu’une rencontre a eu lieu avec la SOGIMA et URBANIS le 27 juin dernier, à propos des situations de trois locataires de la SOGIMA. Des explications ont été données et SOGIMA s’est engagé à ne plus traiter les gens de la même manière qu’avant, notamment en produisant des documents écrits. Ce travail de signalement sur des dossiers individuels apparaît extrêmement important à continuer.

IV – L’état d’avancement du projet « PUCA »
Véronique Manry signale que le projet initial s’est adapté à l’évolution de la situation, en se centrant sur la question de la mémoire sur le temps long et la mémoire de la mobilisation  : Jean-Stéphane Borja a continué son travail sur la permanence. Martine a continué son travail d’action et son travail photographique sur la transformation de la rue. Un travail d’archive est en cours, en lien avec le recueil des archives personnelles Véronique travaille sur des entretiens avec des personnes qui ont pu à un moment se mobiliser de façon collective. La perspective est la parution d’un livre aux Editions « Ptits Papiers » à la mi-2008. Il serait opportun d’ouvrir un espace consacré à ce projet sur le site de l’association.

V – La démarche formation
Lionel De Coninck a commencé à engager une réflexion sur le montage d’une démarche de formation de CVPT. Le problème est maintenant de trouver les moyens de passer à une phase de montage vraiment opérationnelle. 
Il serait peut-être utile de connecter cette perspective de formation avec le projet de convention évoqué plus haut (cf. point II)

VI – La diffusion du livret : « CVPT : petite histoire et grandes batailles »
Concernant la diffusion, Simon signale qu’il n’y a eu pour l’instant qu’une seule commande extérieure.
Martine signale que la diffusion auprès de la presse a eu lieu, et Véronique Hamp annonce que le livret a été mis en dépôt-vente dans plusieurs librairies de Marseille.

Et aussi

31/03/2017
Un Centre Ville Pour Tous a besoin de vous !(Invitation aux adhérents, sympathisants et partenaires)

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : mercredi 26 avril 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0