Collectif "Noailles Ombre et Lumière" - 13/06/2003

Un local social public à Noailles : où en est-on ?

1 - Un équipement durable inscrit au Contrat de ville 2000-2006.
En 1999, a été élaborée et inscrite au Contrat de Ville une "convention d’application territoriale Centre ville" qui programme sur Noailles, "un équipement d’animation social et éducatif".
Dans ce cadre, le collectif Noailles Ombres et Lumières a, auprès de la mission Ville, de la direction Hygiène et Sécurité (tutelle de la mission Ville, jusqu’en 2002), de certains élus (G. Chenoz , délégué au centre ville, J. Roatta, maire de secteur, Ph. Sanmarco, élu d’opposition administrateur de Marseille Aménagement), le collectif NOL donc a :
1- Signalé plusieurs opportunités foncières, non saisies par la Ville par manque d’autorité des services, absence de volonté politique des élus responsables et obstructions d’autres élus dirigeants de MA. La dernière opportunité est un local de 600 M2 au sol, ouvrant sur deux rues (Pollac et Longue des Capucins), dont MA est propriétaire depuis septembre 2000. Malgré un signalement officiel (lettre de la Mission Ville à sa hiérarchie en juin 2000), la municipalité n’a manifesté aucun intérêt pour ce projet, jusqu’à décembre 2002, alors que MA venait de signer un compromis de vente d’une partie de bien, obérant le projet.
2- Impulsé une démarche de programmation de cet équipement qui s’est traduit par deux commande de la Mission Ville :
- Une étude de besoins, basée sur une analyse socio-urbaine du quartier, conduite par le cabinet Lieux dits, qui a rendu son travail au 1° semestre 2002. Elle a donné lieu à des comptes-rendus d’étape semi-publics (auprès de travailleurs sociaux), mais pas de diffusion publique.
- L’élaboration d’un programme d’animation, confiée au centre social Julien. Ce travail a été conduit par l’agrégation dans un collectif de travail d’une 30ne de structures « professionnelles » publiques ou parapubliques, intervenant sur le quartier Noailles dans les champs de l’animation sociale et culturelle, et des associations dont NOL. Ce collectif a permis de tirer les enseignements d’actions d’animation, dont certaines ont plusieurs années d’ancienneté, d’en produire de nouvelles . Signalons que toutes ces actions ont lieu par nécessité dans des locaux privés ou sur les places et les rues du quartier. Elle a abouti à la production d’un programme d’intervention sur le quartier, soumis aux instances de tutelle de la Politique de la Ville et de droit commun (ville, DSU, CAF, CR, CG, Etat). (1)

Ce projet s’articule autour de quatre objectifs opérationnels :

- Un lieu de lien social et de participation : Rencontre-échanges familles ; réunions des associations et collectifs d’habitants.
- Un lieu d’accès aux droits (et notamment le logement) avec tous les partenaires compétents dont CVPT et NOL.
- Un projet école.
- Une garderie parentale.

2 - Immédiatement un local de démarrage.
Pour la mise en œuvre de ce programme a émergé le besoin d’un local immédiat de démarrage, qui permettrait à la fois de répondre à l’urgence des besoins sociaux les plus criants, de fournir un outils de travail aux premiers intervenants et acteurs mobilisés et de consolider par la pratique un programme finalisé pour l’équipement durable.

Sous l’égide et le laedorat du CS Julien, NOL participe à la prospection des opportunités et a saisi des élus à savoir :
- Le maire de secteur, J. Roatta avec information à J. Donnadieu, adjointe aux Affaires sociales et M. Susini, chargé de la Politique de la Ville par lettre du 21/10/2002 ; cette lettre demandait une entrevue avec la présence de la direction de MA. Ce courrier a été transmis par J. Roatta à Marseille Aménagement.
- Ph. Sanmarco, élu d’opposition et administrateur de MA, qui a interpellé le maire au conseil municipal et, par courrier i-mail, Ch. Boumendil, directeur de MA . Le maire a pris note et M. Boumendil a confirmé par écrit la vente du local des 3-5 rue Pollac, énuméré des adresses en cours de négociations, la plupart inadaptées et non disponibles à court terme, tout en « invitant » NOL à contacter MA « pour que nous envisagions ensemble une solution pour l’avenir ».

3 - Les suites à donner
Pour le projet porté par le CS Julien, la disposition d’un local d’environ 100 m2 devient une urgence. Convaincu comme M. Boumendil que MA est peu capable d’y répondre, nous poursuivons avec la direction du CS la prospection directe des propriétaires et agences privées. Ponctuellement des entrées ou appuis institutionnels pourraient être des appoints utiles : ex. un local signalé est propriété des HPM (Hopitaux publics de Marseille).

À moyen terme et pour l’équipement durable, l’implication des politiques et de MA reste essentielle et normale. Ce qui est rappelé ci-dessus montre qu’on a avancé mais qu’il faut maintenir la pression et donc un rapport de force efficace.

L’étude de besoins de Lieux dits est un élément d’information et de débat démocratique qui doit être sorti au grand jour.

Noailles, Ombres et Lumières avec ses partenaires du quartier réfléchit à la suite à donner à l’ouverture de Marseille Aménagement. Il nous semble important que le contact soit établi au niveau de la direction de MA. NOL en discute le principe avec la direction du Centre social Julien, qui devra être associée.(2) D’autre part la bonne méthode pour NOL est de ne pas agir seul quand des objectifs intéressent, pour leur propres enjeux, d’autres acteurs. L’existence de ce local social public intéresse Un Centre Ville Pour Tous pour son objectif d’information et de défense des plus démunis dans leurs droits au logement décent.

MG 5/06/03


(1) Ces instances ont approuvé le projet fin janvier 2003. Le budget (matériel, actions, personnel) est disponible. Le local que le CS Julien recherche activement sur le marché privé est le seul obstacle à la mise en oeuvre des premiers services aux habitants .

(2) Cette rencontre a eu lieu, le 6/02/03, avec M. Boumendil et. son directeur de l’aménagement. Il en ressort :
- MA n’a dans ses dossier aucun local correspondant au projet de démarrage porté par le CS Julien.
- Sur la question du local social à terme à Noailles, le directeur de MA dit n’avoir reçu aucune mission de sa tutelle.
- Sur la question plus générale de l’information (qu’elle soit technique, administrative ou juridique) à l’ensemble de la population de Noailles sur le projet urbain que MA conduit, M. Boumendil l’exclut formellement de ses tâches professionnelles : « Adressez-vous aux élus ! ».

Et aussi

20/02/2017
Aux adhérents (Assemblée Générale du 13 mars 2017)

26/03/2016
UNE ECOLE POUR NOAILLES(Communiqué)

6/06/2016
Métropole Aix-Marseille Provence - Habiter autrement et toujours plus loin ?(Bulletin de l’INSEE PACA)

18/01/2015
Quartier Noailles-Etude urbaine diagnostic déc 2014(SOLEAM (Société Locale d’Equipement et d’Aménagement de l’Aire Marseillaise))

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : mardi 28 mars 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0