Rapport final - 27/05/2008

Recherche-action : Renouvellement urbain à Marseille, centralité populaire et mobilisation collective, le cas de la rue de la République

Vous trouverez dans cet article, en plusieurs fichiers, le rapport final de la recherche-action que nous avons menée de 2005 à 2007, remis au PUCA et à la Région en décembre dernier. Un livre issu de ce travail, Intitulé Attention à la fermeture des portes ! a paru aux éditions commune en 2010. Le documentaire sonore de Caroline Galmot est aujourd’hui en écoute sur radio Grenouille.

Le premier chapitre revient sur la commande qui nous avait été faite par le Ministère et sur les évolutions de notre projet initial, que vous pouvez consulter en Note d’étape 1 et dans l’abstract.

Il nous est ensuite apparu essentiel de retracer et de recontextualiser « l’affaire de la rue de la République », à la fois du point de vue historique, pour replacer le renouvellement urbain qui travaille la ville à l’aune des mutations qui se sont produites depuis plus d’un siècle ; mais aussi pour planter le décor et présenter les acteurs de la pièce en train de se jouer, sans quoi il serait peut être difficile aux lecteurs de comprendre de quoi il retourne (Chapitre 2 - De la rue de la République).

À la suite de quoi, parce que les militants et habitants engagés parlaient déjà avant nous et parleront après, nous donnons ici à lire un cahier conséquent, composés de transcriptions d’entretiens au cours desquels fut interrogée l’action menée, ses succès et ses limites (Chapitre 3 - La parole et l’action, conversation avec des militants).

Les habitants eux-mêmes se sont largement mis en scène et ont contribué à la médiatisation, et parce que cette publicisation du problème a grandement contribué à son évolution et à légitimer la mobilisation, nous présenterons ensuite une courte analyse de cette publicisation, qui permet de comprendre le rôle joué par cette médiatisation, l’évolution de la perception journalistique de l’affaire et le travail d’archives mené tant par les chercheurs que par les associations et les habitants (Chapitre 4 - Les « Empressés »). Ce cahier nous mène, dans le droit fil du travail de Jean-Stéphane Borja, sur les questions de mobilités, de pratiques citoyennes et de l’action collective, réalisé à travers une observation longue et exhaustive de la Permanence, tenue et organisée conjointement par l’association Un Centre-Ville Pour Tous, la coordination des associations et collectifs de la rue de la République et les habitants, constituant un espace nodal dans la mobilisation (Chapitre 5 - La Permanence, ou comment faire place au problème de la rue de la République).

Viennent ensuite les photographies de Martine Derain, (Chapitre 6 - Un peuple qui manque ? (titre provisoire), qui proposent un état des lieux subjectif et montrent la transformation radicale de la rue et du quartier. Les photographies présentées ici ne constituent qu’une partie des prises de vue réalisées et feront l’objet d’une publication intégrale dans l’ouvrage à paraître aux éditions P’tits Papiers. Elle a également porté une grande attention à la diversité des images produites sur la mobilisation (images de militants, de cinéastes, d’habitants, de journalistes), dont le recueil toujours en cours permettra de constituer un fonds documentaire, un agencement de regards sur la mobilisation et les multiples façons d’en faire les récits. L’ouvrage à venir fera la part belle à ce fonds et à ces images qui participent toutes de la construction des re-présentations symboliques et imaginaires du centre de Marseille, dont on sait l’importance qu’elles prennent dans la mise en œuvre du réel.

La contribution de Véronique Manry (Chapitre 7 - Mémoire(s) à l’épreuve) sur la question de l’usage de la mémoire et de l’histoire dans le processus de légitimation mis en œuvre par les acteurs de la réhabilitation (aménageurs, promoteurs et habitants) met en relief les enjeux sociaux, les conflits, les appartenances et les redéfinitions identitaires que cette réhabilitation, et les réactions qu’elle a suscitées, ont contribué à mettre au jour. C’est au travers d’entretiens biographiques, de récits de vie et d’une observation lors des rencontres collectives (permanences, réunions publiques, manifestation…) et avec la collaboration de Caroline Galmot, documentariste sonore, qu’elle présente l’histoire de la rue de la République et de la mobilisation dite par ses habitants, sans rien oblitérer de la part des représentations et du long travail de réajustement de la mémoire. Le travail de Caroline Galmot est par ailleurs présenté sous la forme d’extraits bruts sur un CD-ROM (La rue de la République, fragments sonores) joint à ce rapport, qui préfigure le documentaire qu’elle réalise dans le cadre de cette collaboration et qui sera partie intégrante de notre ouvrage.

Enfin, nous avons souhaité clore ce rapport en revenant sur les conditions de déroulement de ce travail collectif. (Chapitre 9 - En guise de conclusion). L’histoire n’est certes pas finie sur la rue de la République, et son destin reste en devenir… Il est alors impossible de conclure, nous qui avons l’impression profonde de « quitter le train en marche ». Nous préférons donc insister sur ce à quoi renvoie plus globalement la réhabilitation de la rue de la République du point de vue des processus de gentrification des centres anciens et mettre en exergue les nouveaux agencements sociaux, un nouvel « être ensemble » urbain, les redéfinitions identitaires qui paraissent émerger par-delà les trames relationnelles qui fondaient la consistance sociale et urbaine de Marseille.

Jean-Stéphane Borja, Martine Derain, Véronique Manry

> Chapitre 1 - Retour sur une commande publique

> Chapitre 2 - De la rue de la République

> Les auteurs

> Bibliographie

> En guise de conclusion

> Chapitre 7 - Mémoire(s) à l’épreuve

> Chapitre 6 - Photographies/Un peuple qui manque ?

> Chapitre 5 - La Permanence ou comment faire place au problème de la rue de la République

> Chapitre 4 - Les "Empressés"

> Chapitre 3 - La parole et l’action

Dans la même rubrique

Abstract

Note d’étape 1

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : lundi 10 juillet 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0