6/09/2003

Hôtel Achille : L’urgence du relogement et de la réhabilitation

UNE GRANDE VIGILANCE S’IMPOSE !
Après la fermeture pour péril de l’hôtel, que vont devenir les locataires ?
Leur relogement temporaire doit être assuré de toute urgence, selon les engagements pris par la Ville de Marseille, de faire respecter les obligations du propriétaire et du gérant de l’hôtel.

Par lettre du 29 août 2003 à Jean-Claude Gaudin, Maire de Marseille, le bureau d’un Centre Ville Pour Tous lui demande d’user de son autorité pour que le propriétaire et le gérant de l’hôtel Achille satisfassent pleinement et d’urgence à leurs obligations légales, et que les services compétents de la Ville apportent aux locataires concernés le soutien social et technique dont ils ont particulièrement besoin.

Les locataires de l’hôtel, accompagnés par l’association Un Centre Ville Pour Tous ont engagé un recours pour que leurs droits soient respectés. L’affaire vient en référé au Tribunal d’Instance de Marseille le Jeudi 11 septembre à 14 h 30.

La Loi SRU enfin appliquée ? Suite à l’écroulement d’une partie de la façade de l’Hôtel ACHILLE, taudis du 35 Rue Thubaneau dont les locataires vivent sans le minimum décent, la municipalité, devant la carence du propriétaire, a fermé l’hôtel et a demandé aux propriétaire et au gérants de satisfaire à leurs obligations notamment en matière de relogement de leurs locataires en attendant que les travaux de réhabilitation aient été effectués. Elle a en outre fait savoir par Monsieur Berger, son Adjoint au Maire à la sécurité, que la Ville veillerait au respect de ces obligations de leurs parts et qu’en cas de carence, elle se substituerait quitte à se retourner ensuite contre eux. Dans un premier temps, l’association Centre ville pour tous s’est félicitée de cette évolution et a demandé à la municipalité d’acquérir l’immeuble pour le transformer en résidence sociale en application du plan d’éradication de l’habitat insalubre. Or malheureusement et contrairement a ce qui avait été annoncé, le relogement temporaire se fait dans de mauvaises conditions. Le gérant du fonds de commerce est, selon ses dires, au bord de la faillite et le propriétaire tarde à assumer ses obligations. Les locataires du 35 Thubaneau sont dispersés dans des Hôtels sans confort, leur courrier ne suit pas, la municipalité n’envoie même pas une assistante sociale et les services de sécurité civile pour les aider dans leurs démarches. Certains ont perdu plusieurs journées de travail et n’ont aucun certificat de la municipalité pour justifier de la situation, ils n’ont pas accès à leurs affaires personnelles... En outre lors d’une rencontre qui a eu lieu le mardi 26 août avec les locataires, une représentante de la Direction de l’Habitat et du Logement de la Ville de Marseille, au nom de Madame Servant, Adjointe au Maire pour le logement, a précisé que seuls le gérant et le propriétaire de l’hôtel d’Achille avaient la responsabilité du relogement. Ainsi les locataires sont une fois encore à la merci d’un "marchand de sommeil" alors que la Ville de Marseille semble revenir sur ses engagements et minimiser certaines de ses responsabilités juridiques et sociales. Devant l’urgence de la situation, l’association Centre ville pour tous invite tous ses adhérents et ses sympathisants à se mobiliser pour soutenir les actions en direction des locataires menacés. Pour plus amples informations voir aussi les articles de presse sur cette affaire.[CLIQUEZ->http://www.centrevillepourtous.asso.fr/spip.php?mot42]

Et aussi

25/03/2008
Arrêt devant l’hôtel Achille - 35 rue Thubaneau(Visites organisées par "un centre ville pour tous" dans les secteurs de Noailles et Belsunce)

5/12/2016
Enquête cadre de vie rue de la République( Note sur l’avancement )

23/05/2016
Marseille concentre la moitié de la population des quartiers de la politique de la ville de la région(Bulletin de l’INSEE PACA)

20/01/2017
Bilan triennal 2011-2013(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

10/03/2017
Bilan provisoire 2016 du droit au logement opposable (DALO) en PACA (DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

28/01/2016
Le 21ème rapport sur le Mal logement(Fondation Abbé Pierre)

4/04/2014
La vacance de logement au centre ville de Marseille(Rapport de stage)

14/12/2016
Les Comités Régionaux de l’Habitat et de l’Hébergement en 2016(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

21/03/2014
LES REPONSES DES CANDIDATS AUX ELECTIONS MUNICIPALES DE MARSEILLE AUX QUESTIONS POSEES PAR L’ASSOCIATION "UN CENTRE VILLE POUR TOUS"(Communiqué)

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : lundi 20 mars 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0