23/05/2008

« un centre-ville pour tous » et des habitants du secteur republique lancent un appel : adherents, sympathisants, habitants et commerçants

MARSEILLE REPUBLIQUE DEMANDE L’EXPULSION
D’UNE DAME DE 100 ANS ET 6 MOIS -
ONT-ILS PERDU LA RAISON ?

Marseille République assigne trois de ses locataires à jour de leurs loyers pour expulsion de leur logement. L’audience est prévue le lundi 26 mai à 14 heures au Tribunal d’Instance de Marseille.
Deux autres personnes sont assignées, il s’agit de locataires installés dans le quartier depuis des dizaines d’années. Sont donc menacés :
- cette dame centenaire, demeurant rue du Chevalier Roze,
- une autre, mère de trois enfants, habitant rue de l’Evéché où les travaux de rénovation n’ont pas nécessité le départ des autres locataires,
- un homme âgé et malade, locataire depuis longtemps au Boulevard des Dames, dans lequel le bailleur vient de signer un bail pour un nouveau locataire !
UN CENTRE-VILLE POUR TOUS ET DES HABITANTS DU SECTEUR REPUBLIQUE LANCENT UN APPEL :
ADHERENTS, SYMPATHISANTS, HABITANTS ET COMMERÇANTS
DU SECTEUR REPUBLIQUE !
VENEZ TOUS, PAR SOLIDARITE, SOUTENIR LES ASSIGNES MENACES D’EXPULSION !



RENDEZ-VOUS LE LUNDI 26 MAI 2008, A 14 HEURES
TRIBUNAL D’INSTANCE DE MARSEILLE
SQUARE PIERRE MICHEL, SALLE N°1


La machine à expulsion, sous couvert d’une vaste opération de rénovation, s’emballe-t-elle au détri¬ment de toute considération humaine ?
Pense-t-on pouvoir encore, sous le motif de la réhabilitation du quartier, cacher la réalité de cette vaste opération de spéculation immobilière ?

En effet plusieurs dizaines de locataires habitant auparavant du 35 au 55 rue de la République ont quitté leurs appartements suite au congé délivré par Marseille République au motif « de l’imminence d’une vaste opération de rénovation ». Ils se sentent aujourd’hui floués, car 4 ans après la délivrance de ces congés, Marseille République a vendu leurs appartements (le 17 octobre 2007) sans y avoir réalisé de travaux, mais en faisant une plus-value substantielle du fait qu’ils étaient vides de locatai¬res ! D’autres locataires, ayant reçu le même congé, voient de nouveaux voisins arriver avec des baux signés par Marseille République alors que leurs immeubles sont sensés être vides pour que l’opéra¬tion de rénovation puisse commencer !

Les locataires ne s’opposent pas à la réalisation de travaux, certains ont même dû saisir le tribunal et ont obtenu gain de cause pour exiger que leur propriétaire fasse ces travaux !

Ce qui est de plus en plus contestable, c’est que le motif « de moins en moins réel » de l’imminence des travaux puisse encore être invoqué pour résilier et ne pas renouveler des baux de locataires sou¬vent très âgés et présents sur le quartier depuis des décennies ! Les cas ici évoqués ne sont qu’une illustration des pratiques scandaleuses qui ont cours sur la rue de la République et ses alentours (1). D’autres pressions sont exercées par le second gros propriétaire de la rue, la société immobilière Eurazéo/ANF, pour faire partir au moyen de hausses de loyers vertigineuses le maximum d’habitants et de locataires aux revenus modestes.

Les pouvoirs publics ne peuvent rester passifs, ne doivent pas rester passifs face à cette situation inacceptable : les investissements colossaux qu’ils réalisent sur le secteur avec l’argent des citoyens (voiries, tramway, façades, parkings, bassin de rétention…) bénéficient principalement aux deux propriétaires qui invoquent le changement de standing du quartier pour augmenter les prix et leurs profits.


Rénovation oui ! mais pas sans nous ! Soyons nombreux !


(1) En l’absence de Bilan de l’opération République, Un Centre-Ville pour Tous s’engage à produire un bilan en partant du vécu et des paroles des habitants et des petits commerçants. Il sera largement diffusé en septembre 2008.

> Tract d’annonce 26/05/08

Et aussi

13/01/2016
Opération de la rue de la République...onze ans après...toujours inachevée...(Communiqué)

20/05/2017
Démarche régionale sur les CUS 2018-2023 partager sur facebook partager sur twitter(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

31/03/2017
Un Centre Ville Pour Tous a besoin de vous !(Invitation aux adhérents, sympathisants et partenaires)

4/07/2014
Le marché de l’habitat est il tendu dans les Bouches du Rhône ?(ADIL des Bouches du Rhône)

23/05/2016
Marseille concentre la moitié de la population des quartiers de la politique de la ville de la région(Bulletin de l’INSEE PACA)

26/04/2017
Programmation Anah en PACA pour 2017(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

10/07/2017
Quelle concertation à La Plaine ?()

14/12/2016
Les Comités Régionaux de l’Habitat et de l’Hébergement en 2016(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

15/04/2017
Registre national des copropriétés et Régime d’aide "Habiter Mieux - Copropriété" partager sur facebook(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

9/02/2016
"Le cri d’alarme d’un marseillais en colère"(Alain FOUREST, consultant en gestion urbaine, ancien responsable de la politique de la ville)

2/05/2017
Les chiffres-clés du logement en PACA en 2015(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

10/03/2017
Bilan provisoire 2016 du droit au logement opposable (DALO) en PACA (DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

9/05/2016
Atelier sur les opérations d’aménagement et la production de maisons individuelles : comment construire autrement ?(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

26/03/2017
Une étude de la CERC PACA qui mesure le poids économique du logement social(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

24/03/2017
Bilan Anah en PACA pour l’année 2016(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

13/04/2017
Qualité de vie en PACA : Logement, emploi, revenus et cadre de vie différencient les territoires partager sur facebook partager sur twitter(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

5/12/2016
Enquête cadre de vie rue de la République( Note sur l’avancement )

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : lundi 10 juillet 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0