Compte-rendu - 11/09/2008

Rencontre Ville de Marseille/ Association "centre ville pour tous"

- COMPTE-RENDU DE LA REUNION DU 28 MAI 2008 -

Suite à la demande de CVPT, une rencontre a eu lieu le 28 mai 2008 en mairie en présence de Mme Arlette Fructus, adjointe au maire, déléguée à l’Engagement Municipal pour le Logement, à l’Habitat et au Logement, aux relations avec les organismes HLM, M. Henri Loisel, Secrétaire Général Adjoint et Mme Nadine Ghiotto, directeur de l’Habitat et du Logement. Mme Valérie Boyer en charge du Grand Projet de Ville et des projets urbains était excusée. Le rapport oral de cette rencontre faite au CA a été précisé dans le présent relevé par le compte-rendu que nous a transmis le 1er août 2008 Mme Fructus. Daniel Carrière, Michel Guillon, Simon Imbert-Vier et Jean-Philippe Beau représentaient CVPT.

Aux cours de cette rencontre a été examiné le projet de renouvellement urbain de ZUS Centre Nord à conventionner avec l’ANRU, la mise en ligne des arrêtés d’insalubrité et de péril sur le site Internet de la Ville et le suivi de la délibération du Conseil Municipal du 1er février 2008 portant sur « des opérations de logements sociaux pour les travailleurs isolés du centre-ville ». De cette réunion, les principaux points suivants se dégagent :

• Le projet de renouvellement urbain ZUS Centre Nord à conventionner avec l’ANRU

La ZUS CN est un quartier non prioritaire et l’ANRU n’intervient que pour financer « un cœur de projet » soit 30 % environ du projet d’ensemble. Le périmètre de la ZUS CN recoupe en partie le périmètre d’Euroméditerranée notamment les trois ZAC, ainsi que les ZPPAUP et les PRI.
Le dossier présenté par la Ville a été examiné en réunion technique partenariale de l’ANRU le 19 mai 2008 et a reçu un avis favorable de principe. L’ANRU n’ira toutefois pas au-delà d’une participation de 30 millions d’euros. Le tour de table financier des collectivités locales n’est pas encore finalisé et l’ANRU estime la participation des collectivités locales trop basse, les coûts de réhabilitation sont très élevés.
Les représentants de CVPT ont demandé qu’un dossier leurs soit transmis dans les meilleurs délais pour l’analyser et faire part éventuellement de leurs remarques. Celui-ci a été transmis très rapidement tout en précisant qu’il n’avait pas vocation pour l’instant à être porté à connaissance d’un grand public.
Les modalités de concertation sont à définir au préalable. Le Maire a pris un engagement de concertation avec le milieu associatif et pas seulement les CIQ. Cette concertation est à organiser de préférence quelques semaines après la rentrée scolaire. Elle doit se situer à la fois au niveau du projet d’ensemble et des opération « physiques » en fonction du public visé.
Il est rappelé que l’intervention de l’ANRU sur les centres anciens privilégie la requalification d’îlots d’habitat dégradé. Ainsi l’ANRU accepte de financer :
• les déficits des bilans d’aménagement,
• la construction de 480 logements sociaux selon la règle suivante : un logement social financé pour un logement occupé démoli,
• les aménagements et équipements situés à proximité de ces îlots,
• l’ingénierie du projet.

La durée d’une opération est de 5 ans ce qui représente un délai très court. 4 îlots sont ciblés :
• Velten/Korsec (1er)
• Bon Pasteur (2ème)
• Panier-Abadie-République (2ème)
• Hoche-Caire (3ème)

Ces modalités d’intervention et d’approche à l’îlot ont vocation à se généraliser sur le centre ville : on en attend un effet de levier. L’ANRU est très attachée à l’amélioration de la gestion urbaine de proximité.
La Ville souligne que la gestion de proximité et la concertation sont des actions transversales à mettre en œuvre et que la réussite de la gestion urbaine ne peut être assurée qu’en mobilisant les acteurs de celle-ci et notamment de la CUMPM. Plus globalement, la réussite du projet est conditionnée par sa gouvernance et son pilotage au niveau du territoire du centre-ville.
Les représentants de CVPT s’engagent à faire connaître par écrit leur point de vue et leurs propositions sur la concertation au vu du dossier qui leur sera communiqué. Sans attendre ils font part de leur préoccupation sur la qualité des travaux de réhabilitation réalisés au centre ville. Ils soulignent qu’il n’y a aucune organisation méthodique du contrôle des travaux et que chaque intervenant contrôle ponctuellement au regard de son intervention (ANAH, SDAP, Marseille Aménagement, Ville). Ils demandent qu’une solution technique soit trouvée à ce problème. De son côté, la Ville indique que les nouvelles modalités d’interventions en matière d’habitat privé visent à favoriser des interventions globales à l’immeuble résultant d’une expertise préalable et sont de nature à améliorer la qualité de la réhabilitation.
En outre, au sujet des PRI, les représentants de CVPT demande qu’une évaluation sérieuse de ce dispositif soit faite en évaluant notamment les coûts de la défiscalisation. Il s’agit en fait de mettre en place une réelle politique d’intervention sur le centre ville.

• La mise en ligne des arrêtés d’insalubrité et de péril sur le site Internet de la Ville

Les représentants de CVPT ont souligné à nouveau la nécessité de donner de la transparence aux actions d’éradication de l’Habitat Indigne menée par la ville, en particulier en mettant en ligne les arrêtés de péril et d’insalubrité qu’il est très difficile de se procurer. La Ville propose d’associer l’Ordre des Avocats à cette nécessaire mobilisation contre les marchands de sommeil afin de minimiser le risque juridique que pourrait générer cette pratique.

• La mise en œuvre de la délibération du CM de Marseille du 1er février 2008

Un état d’avancement a été remis en séance aux représentants de CVPT. Il sera régulièrement dressé. Il est convenu qu’un CVPT adressera si nécessaire des signalements à la Direction de l’Habitat et du Logement sur des situations problématiques qui seraient portées à leur connaissance.
Les 23 Thubaneau et les lots des 14 et 16 Thubaneau non achetés par leurs occupants sont en cours d’acquisition par Marseille Habitat à un prix voisin de l’évaluation de France Domaines.
 
• Après avoir récupérer le dossier sur le projet de renouvellement urbain ZUS Centre Nord à conventionner avec l’ANRU et l’avoir analysé nous avons précisé par une lettre du 2 juillet 2008 au Maire de Marseille :

« … Ainsi, l’examen de cet important dossier nous a-t-il apporté une première information attendue. Nous avons notamment apprécié la qualité et la précision des documents cartographiques qui ont été élaborés par vos services. Cependant, à ce stade d’information, il n’apparaît pas possible à notre bureau de s’investir davantage dans une approche technique du dossier. Nous sommes, par contre, tout à fait disposé à poursuivre un échange d’informations dont la forme, le contenu et ses destinataires au-delà de notre association pourraient atteindre la population concernée par cette importante opération. Notre participation pourrait s’envisager dans le cadre d’un dispositif et de pratiques d’informations satisfaisant la prise en compte des problèmes rencontrés par les habitants concernés et la mise en œuvre transparente des objectifs ou des méthodes par les opérateurs publics et privés impliqués.
 « Pour avancer dans ce sens, nous proposons qu’une série d’évaluations objectives des politiques publiques soit rapidement conduite à partir des diverses opérations de réhabilitation et de rénovation urbaine réalisées par les pouvoirs publics durant ces deux dernières décennies au centre-ville de Marseille, particulièrement au travers des dispositifs comme les OPAH et les PRI. En outre, nous suggérons que le dossier ZUS Centre Nord fasse l’objet d’une approche explicite articulée avec les dispositifs en cours (OPAH, PRI) dont la poursuite doit non seulement être dynamisée mais aussi être corrigée au regard des dysfonctionnements et défauts constatés : mauvaise qualité des travaux, insuffisance du contrôle des subventions et défiscalisations, manque de prise en compte des besoins sociaux et des services urbains. Comme vous le savez, ces propositions sont directement liées aux observations que notre association a pu faire depuis sa constitution et dont nous avons publiquement et régulièrement dénoncé les conséquences économiques et sociales… »

• Sur la mise en œuvre de la délibération du 1er février 2008 et la transparence des décisions sur l’éradication de l’habitat insalubre, par le même courrier au Maire nous avons précisé : 

  « …Au cours de notre rencontre du 28 mai, nous avons fait aussi le point sur l’exécution de la délibération n° 199 du conseil municipal du 1er février 2008, portant sur des opérations de logements sociaux pour les isolés du centre-ville. L’examen détaillé des affectations des immeubles, des préemptions et d’une manière générale de la veille sociale et foncière nous paraît aller dans le bon sens à condition que l’effort soit non seulement maintenu mais amplifié. C’est pourquoi nous vous proposons de faire ressortir, publiquement, les dispositions prises tout en prenant quelques initiatives visant à décourager certain investisseurs ou propriétaires peu scrupuleux d’abuser de manière inconsidérée de leurs locataires et des dispositifs publics. Pour cela, nous ne saurions suffisamment insister sur la nécessaire transparence de tous les actes administratifs ayant trait à l’habitabilité. C’est pourquoi nous attendons avec une certaine impatience la publication en temps réel de ces derniers sur le site Internet de la Ville de Marseille. Nous souhaiterions en outre pouvoir mettre au point avec vous un outil de suivi des opérations du centre-ville qui donne un reflet régulier et réel des résultats financiers, immobiliers et sociaux obtenus afin d’apporter aux habitants des éléments d’informations incontestables… »
 

> CR de la réunion VM/CVPT 28/05/08

Et aussi

4/05/2014
Non-mise en oeuvre de la délibération municipale de février 2008 concernant la production de logements sociaux pour les vieux travailleurs immigrés, premières victimes de la ¨reconquête¨ du centre-ville.(Analyse et suivi)

31/03/2017
Un Centre Ville Pour Tous a besoin de vous !(Invitation aux adhérents, sympathisants et partenaires)

15/12/2015
Projet de réaménagement de la Plaine : Pour une véritable concertation et co- construction du projet(Communiqué)

10/07/2017
Quelle concertation à La Plaine ?()

23/05/2016
Marseille concentre la moitié de la population des quartiers de la politique de la ville de la région(Bulletin de l’INSEE PACA)

9/02/2016
"Le cri d’alarme d’un marseillais en colère"(Alain FOUREST, consultant en gestion urbaine, ancien responsable de la politique de la ville)

14/12/2016
Les Comités Régionaux de l’Habitat et de l’Hébergement en 2016(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

15/04/2017
Registre national des copropriétés et Régime d’aide "Habiter Mieux - Copropriété" partager sur facebook(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

20/05/2017
Démarche régionale sur les CUS 2018-2023 partager sur facebook partager sur twitter(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

28/01/2016
Le 21ème rapport sur le Mal logement(Fondation Abbé Pierre)

2/05/2017
Les chiffres-clés du logement en PACA en 2015(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

26/03/2017
Une étude de la CERC PACA qui mesure le poids économique du logement social(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

10/03/2017
Bilan provisoire 2016 du droit au logement opposable (DALO) en PACA (DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

21/11/2015
Rendez-vous de CVPT "Le logement indigne à Marseille : changer de niveau et de méthode" (Communiqué)

16/10/2014
"Une inaction inadmissible contre les marchands de sommeil"(Communiqué)

7/02/2015
20e Rapport sur l’État du Mal-Logement en France 2015(Fondation Abbé Pierre)

4/04/2014
La vacance de logement au centre ville de Marseille(Rapport de stage)

31/01/2013
PLH, le Programme Local de l’Habitat MPM 2012-2018 approuvé(Communauté Urbaine Marseille Provence Métropole)

26/04/2017
Programmation Anah en PACA pour 2017(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

13/04/2017
Qualité de vie en PACA : Logement, emploi, revenus et cadre de vie différencient les territoires partager sur facebook partager sur twitter(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

5/12/2016
Enquête cadre de vie rue de la République( Note sur l’avancement )

21/03/2014
LES REPONSES DES CANDIDATS AUX ELECTIONS MUNICIPALES DE MARSEILLE AUX QUESTIONS POSEES PAR L’ASSOCIATION "UN CENTRE VILLE POUR TOUS"(Communiqué)

26/03/2016
UNE ECOLE POUR NOAILLES(Communiqué)

29/09/2013
La ville à l’épreuve de la démocratie : trois jours d’échanges, de débats et de retours d’expériences(L’Université populaire Pensons le matin )

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : lundi 10 juillet 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0