Compte-rendu - 28/06/2009

Conférence-Formation : Comment Marseille est entrée dans un processus de fabrication par la financiarisation et la « franchisation » ? Urbanisme, commerce et logement


Séance du 27 Mai 2009 à la Cité des associations 18h-20h
Intervenant : Patrick Lacoste

Cette formation-débat (trame ci-dessous) nécessitera sans doute un approfondissement et pourrait donner suite à une analyse de la crise financière en cours et de ses répercussions.

Trame de l’intervention
 
Internalisation et externalisation : les prémices
o  La première période Defferre  : à nous la gestion des hommes (parti, syndicat), au capital la gestion des choses (la ZUP, le Centre bourse)
o  La seconde période Defferre ( 81-86) : un mouvement contradictoire
•  Intégrations (Butte des Carmes), désintégrations (Belsunce) , externalisations et privatisations (eau, assainissement, informatique, nettoiement)
•  L’aménagement externalisé : Nouveaux outils : la SAMCLE, la SOMICA (future Marseille Aménagement) au service d’une politique massive d’acquisitions encourageant la mutation des populations par la réhabilitation du bâti.

La transition Vigouroux et le 1er mandat Gaudin : comment fabriquer une nouvelle centralité dans le concert concurrentiel des villes mondiales et méditerranéennes ?
•  L’échec de la réhabilitation par municipalisation, due à la fuite des habitants hors les murs (le mirage de l’exode péri urbain), la poly-centralité (Bonneveine, Merlan), l’aide à la personne substituée à l’aide à la pierre.
•  L’urbanisme saisi par la défiscalisation, ou comment fabriquer la ville aux dépends du contribuable (national) au bénéfice du pouvoir politique (local) : le tournant de Marseille Aménagement, outil au service de l’enrichissement de l’élite financière (de la loi Malraux en centre ancien, à loi de Robien au bénéfice des propriétaires bailleurs) et du nettoyage social : début de la maltraitance des populations (Panier, Belsunce) .
•  Le rôle central du projet Euroméditerrannée comme « projet de capitale méditerranéenne » ; les trois versions d’Euroméditerrannée, du projet urbain multifonctionnel au projet franchisé :
•  De la mixité voulue (Yves Lion)
•  à la mixité oubliée
•  à la « franchisation » en cours

Le 2nd mandat Gaudin : accélération de la « franchisation » et de la financiarisation : le mirage américain de l’équipe Gaudin- Muselier.  
•  La neutralisation de la Loi SRU (concernant le 20% de logements sociaux) et l’arrêt de la planification stratégique : les 18 petites modifications du POS (pour éviter une vraie révision), un PLH faux semblant : accélération des disparités Nord - Centre/Sud.
•  L’éclatement non maîtrisé des pouvoirs entre la Ville, la communauté Urbaine (type gestion de syndic), la ville réelle sans gouvernance (l’Agglomération Aix -Marseille-Aubagne- Berre)
•  Marseille Aménagement : la grande période de maltraitance des populations : nettoyer la ville de ses pauvres en enrichissant les nantis (Belsunce, puis Noailles).
•  Le mirage américain : le mirage spéculatif de Lone Star, puis de Lehmann Brothers :  
o  Réhabiliter en excluant, sans y mettre de l’argent.
o  Faire payer les équipements par la population (tramway, etc.)
o  L’effet de levier de Lone Star (LBO), l’opacité au Luxembourg et le rôle des bien aimées banques « mutualistes » locales (la Caisse d’Epargne, déjà !)
o  Le rôle néfaste des populations locales comme frein aux profits à 2 chiffres : l’échec du projet Lone Star (18% de marge annuelle ?) et la faillite de Lehmann Brothers.

•  La vraie entrée dans le jeu mondial en profitant des capitaux surabondants : l’éclatement des pouvoirs décisionnels entre Ville, Etat, Communauté Urbaine, Port. Le projet Euroméditerrannée est il devenu un faciliteur de profit et un outil politique pour faire revenir les plus aisés ?  
o  La tour Saadé et les 3 tours virtuelles : questions sur les IGH (immeubles de grande hauteur) comme urbanisme franchisé spéculatif et ségrégatif, obéissant à quels besoins sociaux et fonciers ?
o  Les Terrasses du Port, le projet commercial Rue de la République, le projet Capelette : la « franchisation » comme méthode, et comme négation du rôle culturel, commercial et de lien social du « centre historique ».
o  L’échec urbain et social du M1, de l’architecte Rolland Castro (en tant que quartier « mixte et ouvert »), celui à venir du M5 (en tant que îlot clos et défiscalisé)
o  L’abandon des projets de réhabilitation dure (République : vers 5 ans de déshérence ? ) et douce (Noailles) : de l’utilité d’espaces « mous », indigents, invisibles pour accueillir les exclus des espaces « durs » et profitables ?
o  La paralysie de la rénovation urbaine due à l’ « agencisation » de l’ Etat (ANRU,ANAH).

A lire : « La ville saisie par la Finance » Vincent Renard 2008
« La Ville Franchisée » David Mangin 2007
« Le logement social en région PACA :un lent délitement » P. Lacoste 2008 sur www.ADEF.org

 

Et aussi

31/03/2017
Un Centre Ville Pour Tous a besoin de vous !(Invitation aux adhérents, sympathisants et partenaires)

10/07/2017
Quelle concertation à La Plaine ?()

23/05/2016
Marseille concentre la moitié de la population des quartiers de la politique de la ville de la région(Bulletin de l’INSEE PACA)

9/02/2016
"Le cri d’alarme d’un marseillais en colère"(Alain FOUREST, consultant en gestion urbaine, ancien responsable de la politique de la ville)

13/01/2016
Opération de la rue de la République...onze ans après...toujours inachevée...(Communiqué)

20/05/2017
Démarche régionale sur les CUS 2018-2023 partager sur facebook partager sur twitter(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

3/12/2015
"Rue de la République : où en est-on ?"(Compte-rendu de réunion du RV CVPT)

2/05/2017
Les chiffres-clés du logement en PACA en 2015(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

26/03/2017
Une étude de la CERC PACA qui mesure le poids économique du logement social(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : lundi 10 juillet 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0