Compte-rendu - 2/04/2010

Des étudiants de l’Université de Birminghan et leurs professeurs reçus par Centre Ville Pour Tous

Une vingtaine d’étudiants anglais, accompagnés de leurs professeurs Dr Lauren Andres et Mr Peter Lee du « Centre for Urban and Regional Studies » ont rencontré Un centre Ville Pour Tous (Patrick Lacoste et Antoine Richard), le 23 mars 2010, pour un exposé sur l’opération rue de la République, suivi d’une courte visite de l’ex rue impériale. Le matin, ils avaient rencontré Euro Méditerrannée.
 
L’exposé a mis en évidence le volet spéculatif d’une opération livrée au bon vouloir de groupes financiers dont la seule contrainte posée par les pouvoirs publics était de consacrer un tiers de leur patrimoine immobilier à du logement conventionné. Pour le reste, l’association, forte de l’expérience d’un suivi régulier des habitants de la rue de 2004 à 2009, a mis l’accent sur les méthodes d’intervention violentes des opérateurs, au mépris des droits des habitants, méthodes découlant d’objectifs de réalisation à court terme de profits financiers annuels à hauteur de 18%, selon les déclarations mêmes du PDG de Marseille République-Lone Star.
 
S’appuyant sur la brochure éditée en mars 2009, faisant le bilan de l’opération République du point de vue des habitants (voir le site de CVPT), l’association a rappelé les chiffres des transactions immobilières mettant en évidence le côté spéculatif lorsque la Lone Star a vendu l’ensemble du patrimoine acquis en juillet 2004, dont moins de la moitié avait été effectivement restaurée.Enfin, l’accent a été mis sur la situation d’apparent abandon suite à la faillite de la banque « Leman Brothers ».au début de l’année 2008 alors qu’un nouvel acheteur « Atemi » appuyé par cette banque avait pris la suite de Marseille-République- Lone Star
 
Les étudiants se sont interrogés sur les conséquences en terme d’exclusion des anciens habitants (par la violence et par la hausse des loyers). Lors de la visite réalisée en seconde partie, les étudiants et leurs professeurs ont pu constater de visu les conséquences de cette situation, inscrites dans le paysage de la rue entre la place Sadi Carnot et le Boulevard des Dames. Ils ont été frappés par ce véritable désert social tant du côté des logements à l’abandon que des commerces vidés de leurs tenanciers et aujourd’hui presque tous fermés. Ils ont souligné le contraste entre la beauté architecturale de ces bâtiments bien mis en valeur pour la partie rénovée et le cloaque résultant de la conduite de l’opération.
 
Les étudiants auront le temps de réfléchir sur les questions soulevées par une politique de rénovation urbaine livrée aux intérêts de la finance et au mépris de la ville à l’égard des habitants du quartier, des commerces, des liens sociaux détruits ainsi que du gâchis humain et financier.
 
 

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : vendredi 26 mai 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0