Compte-rendu - 15/02/2013

Conseil d’administration du 21 janvier 2013

Association "un centre ville pour tous"

 

CONSEIL D’ADMINISTRATION

Lundi 21 janvier 2013


Administrateurs présents : 13

Invitée : 1


ORDRE DU JOUR

1- Pôle habitat

2- Pôle veille 

3- Pôle formation

4- Pôle communication

 

Questions diverses

- Feuillants

- Pensons le Matin

- Action judiciaire engagée sur la tour Constructa/MPM

 

La séance est ouverte à 18h15

 

1- Pôle habitat 

- Une conférence de presse doit se tenir mercredi 23 à 11h à la cité des associations pour présenter l’avis de CVPT sur le PLU.

Un petit cadrage sera présenté en présentation sur la base des courriers que nous avons adressés au préfet Théry, en charge de la métropole.

- Le pôle habitat s’engage par ailleurs sur une réflexion sur ce que pourrait être un Projet pour le Centre Ville tel que nous le verrions ; chacun des membres du pôle a été invité à rédiger une note préalable afin de nous aider à fixer le cap ; à partir de là nous nous proposerons une méthode. 


2- Pôle veille

Rencontre avec Euroméditerranée  :

Antoine doit rencontrer M. Kolf pour faire un point d’actualité sur la rénovation de la rue de la République engagée par ATEMI et sur les Crottes

Montolieu :

Une rencontre s’est faite avec M. Laggiard de MRU (Marseille Renovation Urbaine, ancien GPV) sur Montolieu-Camille Pelletan, il s’en dégage que :

L´EPAEM a obtenu une DUP pour réserve foncière permettant l’acquisition amiable ou d’engager une démarche d’expropriation (dans l’hypothèse où l’amiable échoue). Sur chacun des îlots précités, l´EPAEM bénéficie d’une subvention de l´ANRU au titre du déficit foncier des opérations. Une fois que l’ensemble du foncier est maîtrisé, l´EPAEM engage des travaux de restructuration des immeubles (l’objectif étant de produire du logement de qualité) puis revend les logements à des bailleurs sociaux permettant ainsi la production de logements sociaux sur les sites concernés.

Durée estimé de l´opération : 3-4 ans, premières livraisons en 2016.

Objectifs de production de LS : 480 logements privés dégradés à démolir/restructurer, 480 logements sociaux nouveaux reconstruits sur site + restructuration, amélioration équipements et cadre de vie. Détail des objectifs de production :

 120 Accession sociale à la propriété

 200 PLUS

 80 PLUS CD (construction démolition)

 80 PLAI

Chaque opérateur doit réaliser une MOUS sous la direction d’Euromediterranée, qui fait réaliser par ailleurs une enquête sur le relogement (par le biais de la SCET, le cabinet Colline). MRU met actuellement en place une ¨plate-forme¨ de relogement qui rassemble différents acteurs dont l’Etat et l’ANRU, et prépare une charte du relogement, pour mars 2014.

L’EPAEM estime qu´environ 110 ménages actuels devront être relogés. Selon le chef d’opération, 80% des occupants actuels des logements des 4 îlots en question sont des locataires.

 L’EPAEM Concernant les baux commerciaux : en raison des importantes restructurations des îlots qui abritent et des délais de neutralisation dus aux travaux, les petits commerces de la rue Bon Pasteur ne pourront pas relogés sur place. L´EPAEM va privilégier le relogement de ces commerces et proposera des compensations financières permettant leur réinstallation. Les locaux commerciaux seront restructurés. La réoccupation des locaux commerciaux fera l’objet d’études appropriées sous maîtrise d’ouvrage de l’EPAEM, la CCI et/ la CDC pourraient être des partenaires à mobiliser. MRU indique que 50% des habitants devraient être relogés, mais il faut faire attention à ce pourcentage car – comme souvent – il risque de faire référence aux 50% d’habitants qui restent après le départ d’un bon nombre, inconnu ; on peut se demander si la lenteur qui se manifeste, ne dissimule pas un certain nombre de choses. Il pourrait être intéressant d’organiser un Rendez-vous de CVPT sur le site en mobilisant les acteurs pour qu’ils disent ce qu’ils font sur le quartier. Les locaux de la Cimade pourraient être sollicités pour cela. Par ailleurs, un étudiant de Master II doit réaliser, dans le cadre d’un stage au sein de CVPT, un diagnostic socio-économique sur Montolieu : il nous faudra bien définir l’objectif de son travail, s’agit-il d’un travail de diagnostic uniquement ou bien doit-il aussi aider à préparer une démarche d’’appui aux habitants ? attention à la temporalité du stage ?

 

Les Crottes :

Le collectif des Crottes est très insatisfait de la lenteur des réactions d’Euromediter-ranée à ses sollicitations ; une présentation très formelle de l’avant-après a été faite pour les Crottes, et il est prévu de construire 40 000 logements en face du quartier des Crottes ; tout cela suscite des inquiétudes car les terrains changent de mains de façon inquiétante.

Le pôle décide de poursuivre la démarche engagée en Mars 2012 lorsque CVPT à rencontré des représentants d´Euromed suite à la sollicitation du Collectif des Crottes.

Un nouveau rdv est fixé avec G. Kolpf (EPAEM), le 5 février à 15h (iront Antoine et David), pour essayer d´obtenir des éléments de réponse aux questions formulées par le Collectif des Crottes dans la lettre remise lors de la réunion du 18 mars dernier.

 

Délibération de février 2008 :

Le pôle souhaite reprendre la délibération de 2008 et recommencer un état des lieux, sur 4 ou 5 immeubles par exemple ; on avait repéré quelques immeubles dans lesquels rien n’avait été fait en 2012, il faut vérifier si, depuis, des travaux ont été engagés pour pas ; apparemment, à part le 35 rue Thubaneau, aucun n’a été réhabilité conformément à la délibération municipale, de plus ADOMA a "vidé" 90 personnes du centre ville pour les envoyer dans le 15ème arr. : on n’a pas relogé, on a supprimé.

Face à la non mise en oeuvre de la délibération du CM datant de février 2008 sur la production d´un parc de logements sociaux, en partie pour les vieux travailleurs immigrés du centre-ville, dans des immeubles rachetés par la Ville (PRI centre-ville), le pôle Veille décide de mettre en oeuvre une démarche d´enquête. Cette démarche constitue la suite de l´enquête réalisé en janvier 2012 par Jean Philippe et David, ainsi que sur la veille menée depuis 2008 par Nouredine, qui permet d´ores et déjà de constater que certains immeubles ont été vendus à des privés, entiers ou à la découpe, que d´autres restent inoccupés et abandonnés et, in fine, que CVPT n´a été avisé de la livraison d´aucune opération de production de LS pour les vieux travailleurs immigrés qui pourrait s´apparenter à la mise en oeuvre de la délibération en question.

 

Rue de la République :

Sur le patrimoine ANF, 36 % des logements sont vides actuellement ; sur le patrimoine ATEMI il y avait 470 logements vacants et 80 occupés en mars 2011. Il est nécessaire de continuer à suivre cette affaire, en particulier pour revendiquer un bilan social de l’opération, incluant le bilan de Buildinvest, et pour savoir, in fine, qui bénéficie vraiment de ces logements.

Euroméditerranée n’est pas en mesure de faire ce bilan, ils ne contrôlent pas cette question (qui est, selon eux, du ressort des acteurs privés concernés). Nous pensons que c’est malgré tout à l’EPAEM de communiquer ce bilan.

Il serait bien utile dès lors de se tourner vers le Préfet pour lui poser cette question, en lien avec les engagements pris par l’Etat sur le territoire.

L’une des approches pour faire ce bilan social est celle du financement des logements sociaux.

Les crédits ANAH sont aussi une source d’information, ATEMI n’a pas demandé à émarger sur ses crédits, mais ANF et Eurazeo ont reçu une subvention de l’ordre de 10 millions €, en tant que propriétaire bailleurs.

Nous avions sollicité Marseille Aménagement sur la question des relogements, 280 logements sociaux étaient annoncés, et parmi les organismes HLM seul l’OPAC 13 a répondu.

Les rapports financiers d’ANF et ATEMI ne mentionnent que des reventes.

 

Le 35 rue Vincent Scotto : une habitante de l’immeuble attire notre attention sur le fait que malgré la DUP et les subventions ANAH reçues par l’un des propriétaires fin 2010, les travaux n’ont pas été exécutés et, pire, la situation a continué à se dégrader dans l’immeuble, les logements familiaux annoncés n’ont pas été réalisés, la trésorerie de la copropriété est à zéro et après 4 ans de procès et de nombreuses illégalités, elle a le sentiment qu’on laisse pourrir la situation volontairement ; il semble que l’arrêté de péril ait été levé, pour des raisons incompréhensibles et donc discutables. Il est proposé qu’un texte récapitulant la situation soit adressé à CVPT et que le groupe Veille regarde de près cette situation.

 

3-  Pôle formation

- Le prochain Rendez-vous de Centre Ville Pour Tous sera avec Christine Breton (qui vient en substitution de l’intervention sur le Centre ville que nous souhaitions avec M. Domnin Rauscher) sur " Une valorisation humaine et patrimoniale - partagée – du centre ville est-elle possible ? " le 23 janvier.

- Pour le Rendez-vous de février il a été impossible d’obtenir comme prévu la présence d’un opérateur immobilier, aux côtés de JP Mareri qui a fait une étude sur le rôle et la place des grands opérateurs immobilier en PACA, il est décidé de :

* de retarder la venue de JP Mareri pour le mois de mars, dans le cadre d’un dialogue avec un représentant de l’EPF par exemple. Toujours à peu près sur le même thème.

* d’y substituer l’intervention qui était prévue en mars, ainsi il sera proposé à Mme Fructus de venir parler de l’état d’avancement du Plan d’Eradication de l’Habitat Indigne. (A noter que sa venue proposée pour le 20 février a été acceptée par elle dès le lendemain du CA)

 

Questions diverses :

Recours des contribuables engagés sur la tour Constructa/MPM : Une information est donnée sur le recours qui a été engagé par deux contribuables qui sont par ailleurs membres de l’association ; à ce stade ce recours n’engage pas l’association

Feuillants  : L’organisation de la Clameur de samedi 12 janvier devant l’îlot des

Feuillants s’est déroulée dans de très bonnes conditions ; il semble que l’idée de construire un grand hôtel sur cet îlot ait fait son chemin ; il faut noter que la dernière résidente, Mme Madi, souhaite rester dans son appartement

Assemblée générale du 18 mars : L’équipe de coordination préparera un projet de rapport d’activité qui sera soumis aux responsables de pôles.

La séance est levée à 20 h 15

Et aussi

31/03/2017
Un Centre Ville Pour Tous a besoin de vous !(Invitation aux adhérents, sympathisants et partenaires)

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : lundi 10 juillet 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0