Note de travail - 18/11/2014

Projet Grand Centre Ville de Marseille

 

Etudes laborieuses, territoires flottants et silence radio.

(En annexe voir * notes de mise à jour)

 

Cette note fait le point sur ce qu’on peut savoir officiellement sur les études en cours dans le cadre du "Projet Grand Centre ville" (les 35 pôles) 2 ans bientôt après le conventionnement de la SOLEAM par le Conseil municipal de Marseille pour sa mise en oeuvre.

 

1 - Alors que deux pôles (Korsec et Bata Feuillants) sont en phase de réalisation sans diagnostic préalable, 2 études de diagnostic urbain ont été lancées :

- une sur 4 pôles couvrant le secteur de la Plaine : étude rendue depuis un an, mais sur le contenu de laquelle rien n’a été communiqué.

- l’autre sur les 5 ilots couvrant Noailles, attribuée à un groupement de BE marseillais depuis quelque 10 mois mais mise en stand by pendant les municipales, et qui n’a semble-t-il toujours pas commencé. (*)

2 - Le 24 juin dernier la SOLEAM a lancé un nouvel appel d’offre (date limite de réponse 2 septembre) pour trois « études pré-opérationelles », correspondant chacune à trois regroupements de pôles. Voir le dossier de consultation des entreprises (DCE), accessible sur le site de la SOLEAM : 

https://www.achatpublic.com/sdm/ent/gen/ent_detail.do?PCSLID=CSL_2014_xXj9K5XeNR

A noter que ces nouvelles « zones » d’étude reprennent l’ensemble des pôles soumis aux études précédentes ou en cours, mais dans des regroupements différents et en y ajoutant d’autres pôles à notre connaissance pas encore objet de diagnostic.

Cela donne :

- Un lot A couvrant le Chapitre, élargi jusqu’au bd d’Athènes et, sans continuité territoriale, les pôles Strasbourg et St Mauront ainsi que l’encore plus lointain pôle Auphan-Charpentier.

- Un lot B reprend les 5 pôles de La Plaine et y’associe les pôles Barbaroux, Chiape et Libération, (donc de Lodi à Longchamp)

- Un lot C comprend les 5 pôles de Noailles en cours de diagnostic et y ajoute Nadar-Pouillon (bas de Belzunce) et Mazagran.

Notons que dans le DCE il est dit que les titulaires des études pourront « discuter de la pertinence du périmètre d’étude proposé par la SOLEAM » !

Si il faut apprécier que de la matière grise soit mobilisée avant de décider d’interventions, les conditions dans lesquelles ces études sont réalisées et gardées à l’abri de tout regard d’habitants appellent questions et commentaires :

- Quel pilotage et quel cohérence président à ces travaux ? 

Ex. : Alors qu’une étude urbaine est prète à commencer sur Noailles un nouvel appel d’offre est fait sur le même territoire, dont le DCE dit : « L’enjeu des diagnostics est bien d’analyser en profondeur les pôles d’intervention dans leur contexte urbain … » 

- Certain pôles sont encore exclus de ces études. Le plus important est le pôle « Belle de Mai ». (**)

- Un détail intrigant : la différence de la liste des compétences exigées selon les lots : Pas besoin de sociologue ni de spécialiste du commerce pour le lot C !

(extraits du règlement de consultation)

"L’équipe comprendra obligatoirement :

- pour le lot A, un urbaniste, un architecte, un juriste spécialisé en

droit de l’urbanisme et de la construction, un sociologue et un expert en commerce et en économie  ;

 - pour le lot B, un urbaniste, un architecte, un juriste spécialisé en droit de l’urbanisme et de la construction et un expert en commerce et en économie  ;

 - pour le lot C, un urbaniste, un architecte et un juriste spécialisé en droit de l’urbanisme et de la construction.

Le mandataire du groupement sera obligatoirement le prestataire ayant la compétence urbanisme. ""

- Ajoutons, ce qui n’est pas sans lien, que le "Plan-guide pour le traitement des espaces publics du Centre ville" commandé avec l’aménagement du Vieux-port, n’est à notre connaissance toujours pas finalisé.

- Quant à la consultation des habitants sur tout cela, elle est au congélateur. (*)

Pour finir, provisoirement, notons cet extrait du DCE, à lire avec la plus grande sagacité :

« Dans le cadre de sa mission, il appartient à la SOLEAM de réfléchir sur les projets qui pourront être proposés à la ville de Marseille pour chacun des pôles retenus en s’appuyant sur des études pré- opérationnelles. Certains ont déjà fait l’objet de réflexions préalables, de diagnostics, notamment dans les quartiers de Noailles et de la Plaine, et d’études de faisabilité, mais un bon nombre d’entre eux restent à étudier. La SOLEAM proposera alors à la Ville de Marseille des projets d’intervention en réhabilitation, restructuration, démolition/reconstruction assortis de budgets prévisionnels et de programmes urbains. En parallèle, la SOLEAM pilotera une phase d’information et de concertation auprès des habitants pour recueillir leurs remarques, questions et observations.

Par un comité de pilotage constitué d’élus et de maires de secteurs, la Ville choisira le projet le plus pertinent. La SOLEAM assurera par la suite la réalisation du projet retenu avec le concours d’acteurs publics et privés.

Pour assurer sa mission de définition de projets urbains, la SOLEAM souhaite s’entourer d’une équipe constituée d’architectes et d’urbanistes avec une compétence éprouvée en urbanisme opérationnel, soucieux de la préservation et de la mise en valeur du patrimoine bâti et du traitement des espaces publics. Ceci pour des missions ponctuelles de diagnostic urbain, d’études préalables de capacité et de faisabilité en phase pré-opérationnelle sur 26 pôles de l’Opération Grand Centre-Ville.

Il convient de noter qu’une charte « développement durable » est en cours d’élaboration (livraison prévue courant juillet 2014). Ce document mettra en lumière des objectifs que la SOLEAM devra atteindre sur les thèmes environnementaux, sociaux et économiques dans le cadre de l’Opération Grand Centre-Ville. Les partenaires de l’opération : bureaux d’études, cabinets d’architecture et d’urbanisme, maîtres d’œuvre, entrepreneurs, acquéreurs de terrains institutionnels ou privés, seront partie prenante de cette charte et devront travailler avec la SOLEAM à atteindre ces objectifs. Ainsi, les titulaires du présent marché devront s’approprier la charte et échangeront à ce sujet avec la SOLEAM et son Assistant à Maîtrise d’Ouvrage Qualité Environnementale. "

MG 20/7/14

 

Eléments d’actualisation :

 

(*) L’étude urbaine sur les cinq "pôles" couvrant le territoire de Noailles, confiée à un groupement comprenant le cabinet TH (Territoires et Habitat) et le CERFISE, a finalement débuté en septembre 2014. Elle doit donner lieu les 2 et 3 décembre prochain à un "Forum ouvert".

 

(°°) La réponse est sans doute dans le processus engagé, conjointement par les adjointes en charge de l’urbanisme et du logement, autour de la reconvertion des casernes, et qui se présente comme un projet de concertation des habitants et usagers des quartiers de la Belle-de-Mai et de Saint-Charles pour, dans un second temps, entreprendre un projet d’aménagement de ces quartiers (sur un périmètre de 140 ha)) à partir de la parole recueillie. La Ville a recours aux services du bureau Res Publica pour mener à bien la concertation. Voir le site dédié <http://quartierslibres.jenparle.net/projet>.

Conduite par la Ville directement, l’initiative constitue, à Marseille, une innovation notoire.

MG 14/11/14

 

 

 

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : lundi 10 juillet 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0