Communiqué - 30/01/2015

Où en est-on rue de la République dix ans après ?

A l’occasion de la projection du film "La fête est finie"
de Nicolas Burlaud, Un Centre-Ville Pour Tous vous informe


Où en est-on rue de la République dix ans après ?

Le film de Nicolas Burlaud rappelle qu’il y a dix ans, l’opération de spéculation financière d’un fonds de pension, appuyé par la municipalité, déstabilisa la vie de 550 familles régulièrement locataires menacées dans leur droit au logement. La ténacité des « résistants » face aux « liquidateurs » a mis à mal les ambitions des fonds spéculatifs, et ceux-ci ont par ailleurs perdu leur ambition de faire des immeubles un gotha pour riches, tout en r éussissant à détruire la viecommerciale de la rue.
À dix ans du début de cette opération et de cette lutte, Un Centre Ville Pour Tous réalise actuellement une enquête de terrain auprès des habitants et commerces sur tous les immeubles concernés par l’opération République. Les résultats complets et chiffrés verront le jour fin mars. D’ores et déjà, il est possible d’avancer un certain nombre de constats, très différents de la propagande des promoteurs :

Une réhabilitation inaboutie

> La réhabilitation n’est toujours pas terminée, et là où elle l’est, la qualité n’est souvent pas au rendez-vous lorsque l’on regarde derrière les façades (malfaçons,qualité des matériaux, sous-division excessive d’appartements) !

Un émiettement de la propriété

> Plusieurs centaines de logements non réhabilités ont encore changé de mains entre 2013 et 2014. Cet émiettement issu de ventes à la découpe compromet
des réhabilitations futures.

Une forte vacance résidentielle et commerciale

> Une part importante des logements réhabilités privés demeurent vides. De nombreux lots commerciaux restent vides et non réhabilités, ce qui crée un vide social et un sentiment d’insécurité pour les habitants, et ça ne va pas s’arranger avec les Terrasses du Port !

De forts taux de rotation

> Les locataires ne restent pas longtemps du faite des nuisances d’un chantier interminable, de la vacance des logements et des commerces, des loyers pratiqués eu
égard au manque de confort résidentiel.

Succès de l’offre de logements sociaux

> plus de 500 logements sociaux sont comptabilisés à ce jour (différentes types de financements avec minorité de ¨très sociaux¨) et semblent avoir des taux d’occupation très élevés approchant le 100%, ceci contrairement aux logements privés dans lesquels règne la vacance. La réalité des besoins s’impose !

Pour être informé de la publication des résultats de l’enquête courant Avril 2015, inscrivez-vous en-
ligne sur la lettre d’information de l’association


www.centrevillepourtous.asso.fr

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : mardi 28 mars 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0