Localtis - 9/03/2017

Habitat - Un nouveau prêt de 500 millions d’euros de la BEI pour développer le logement intermédiaire

Europe - International Habitat - Urbanisme - Paysage

06/03/2017 Jean-Noël Escudié / PCA

La Banque européenne d’investissement (BEI) et le Groupe SNI - filiale de la Caisse des Dépôts et premier bailleur de France avec 272.000 logements - annoncent la mise en place d’un nouveau financement de 500 millions d’euros pour le développement du logement intermédiaire. L’annonce - faite par Ambroise Fayolle, vice-président de la BEI, et André Yché, président du directoire du Groupe SNI - a eu lieu, le 3 mars, sur le site de la résidence Made in Méditerranée, située au cœur de la métropole Aix-Marseille-Provence sur le site d’Euroméditerranée 1, et qui sera dotée de 31 logements intermédiaires. Il s’agit en l’occurrence de l’un des tout premiers projets bénéficiaires de ce financement européen.
 

Un objectif de 35.000 logements intermédiaires

C’est le second prêt de ce type après celui accordé en novembre 2015 (voir notre article ci-dessous du 6 novembre 2015), portant ainsi à un milliard d’euros la contribution de la BEI au financement des logements intermédiaires du Groupe SNI. Ce second prêt permettra de construire 13.000 logements intermédiaires en zone tendue en France, d’ici à 2019.
Le Groupe SNI s’est en effet fixé pour objectif global la production de 35.000 logements intermédiaires dans les cinq prochaines années. Pour André Yché, "le logement intermédiaire s’inscrit pleinement dans la démarche d’opérateur global de l’habitat du Groupe SNI. Il est l’outil providentiel qui répond aux enjeux actuels des métropoles et leurs populations. Notre volonté, en s’engageant dans son développement, est de contribuer au maintien des classes moyennes, des ’travailleurs clés’ de la cité dans ces zones métropolitaines". Les logements construits répondront également aux dernières normes en matière de performance énergétique. En termes économiques, la construction de ces logements devrait contribuer à la création de 16.900 emplois.

Des conditions "particulièrement attractives"

Côté BEI, ce prêt - "à des conditions financières particulièrement attractives, adaptées au secteur et à la nature de l’investissement" - bénéficie du soutien du Fonds européen pour les investissements stratégiques (Efsi). Ce fonds est l’un des trois piliers du Plan d’investissement pour l’Europe, plus connu sous le nom de Plan Juncker. Il est doté d’une garantie de 16 milliards d’euros sur le budget de l’Union européenne et d’une contribution de 5 milliards d’euros sur le capital de la BEI. Avec les effets de levier des financements européens, le Plan d’investissement pour l’Europe devrait permettre de débloquer au moins 315 milliards d’euros d’investissements supplémentaires dans l’Union européenne.
Pour Jyrki Katainen - le vice-président de la Commission européenne pour l’emploi, la croissance, l’investissement et la compétitivité -, cet accord entre la BEI et le Groupe SNI "montre que le plan d’investissement est doté d’une forte dimension sociale et peut faire une réelle différence dans la vie des citoyens". De son côté, Ambroise Fayolle, le vice-président de la BEI, estime que "l’accès au logement au plus près des bassins d’emploi et avec des loyers attractifs est très important pour le développement économique du territoire". Il rappelle au passage que "le Plan Juncker continue sa montée en puissance en France, avec à ce jour 58 projets d’investissement approuvés, qui devraient générer 21,9 milliards d’investissements supplémentaires".
 

Pour aller plus loin

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : mardi 28 mars 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0