DES REFUGIES EN ATTENTE DE STATUT ET LEURS ENFANTS - 8/01/2003

Participation à une manifestation du 7 janvier à 17 heures

Rassemblement devant la Préfecture le 7 janvier à 17 heures

Action d’urgence menée par différentes associations et le réseau des réfugiés à laquelle un Centre ville pour tous s’associe.

Plus de cent réfugiés demandeurs d’asile et leurs enfants sont menacés de ne plus être hébergés, par suite de leurs expulsions des hôtels meublés du Centre ville dont ils étaient jusqu’à présents les locataires.

Cette situation est intolérable. Elle est du en grande partie à l’insuffisance des structures d’hébergement adaptées à Marseille et dans les Bouches-du-Rhône alors que cette responsabilité incombe aux pouvoirs publics.

L’Etat et le Département ont l’obligation légale de satisfaire à l’hébergement des familles concernées. Aussi depuis plusieurs années, les services sociaux ont-ils eu recours à des prestations hôtelières. Ces prestations, effectuées dans des conditions onéreuses et parfois indécentes, ont été jusqu’à présent rénumérées directement aux exploitants des hôtels meublés par les services du Conseil Général.

Au 1er janvier 2003 " les modalités du versement des aides sociales à l’enfance ont été modifiées. Elles seront dorénavant versées directement aux personnes qui détiennent l’autorité parentale".( déclaration au journal la Provence du 28/12/02). A titre d’exemple le journal fait état du versement à l’hôtel de Provence de 898 Euros pour loger une famille réfugiée politique pour deux semaines à comparer aux 2350 Euros que dorénavant la famille recevra, par an, pour se loger.

Les conséquences ne se pas sont pas fait attendre :
des "marchands de sommeil" anticipent la non solvabilité de leurs locataires en les expulsant ou en exerçant sur eux des pressions
d’autres "marchands de sommeil" sont prêts à louer à un plus grand nombre de locataires dans une même pièce.
des hommes et des femmes se trouve d’ores et déjà à la rue et d’autres en sont menacés.

C’est pourquoi différentes associations en liaison avec le réseaux réfugiés auquels "un centre ville pour tous" s’associe organisent une manifestation pour demander aux pouvoirs publics

le 7 janvier à 17 heures devant la Préfecture

d’entendre les demandes formulées par les réfugiés
d’organiser de toute urgence une réunion de travail rassemblant tous les services concernés de la Préfecture et du Conseil Général, ainsi que des organismes associatifs impliqués, afin de trouver une solution humaine et viable pour ces familles.

- 

Et aussi

31/03/2017
Un Centre Ville Pour Tous a besoin de vous !(Invitation aux adhérents, sympathisants et partenaires)

4/07/2014
Le marché de l’habitat est il tendu dans les Bouches du Rhône ?(ADIL des Bouches du Rhône)

26/04/2017
Programmation Anah en PACA pour 2017(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

28/01/2016
Le 21ème rapport sur le Mal logement(Fondation Abbé Pierre)

13/04/2017
Qualité de vie en PACA : Logement, emploi, revenus et cadre de vie différencient les territoires partager sur facebook partager sur twitter(DREAL Provence-Alpes-Côte d’Azur)

Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : mercredi 26 avril 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0