11/09/2003

RASSEMBLEMENT- Jeudi 11 septembre à 14 h au TRIBUNAL D’INSTANCE- Square Pierre Michel - Marseille

Un recours des locataires , victimes de la fermeture administrative de l’hôtel Achille, 35 Thubaneau fera l’objet d’un référé le Jeudi 11 Septembre à partir de 14h30 devant le TribunaI d’Instance de Marseille. Les adhérents et les sympathisants de l’’association un Centre Ville Pour Tous sont invités à se rassembler pour soutenir les intéressés.

COMMUNIQUE du 9 SEPTEMBRE 2003

Les locataires évacués de l’Hôtel Achille vont-ils enfin connaître leur sort ? : Ils saisissent le Tribunal d’Instance de Marseille

Le 20 août, un morceau de la façade de l’hôtel Achille, 35 rue Thubaneau, se détachait et endommageait une voiture en stationnement. Dès le 21 août, après avoir ordonné l’évacuation de l’hôtel par ses locataires, le Maire de Marseille prenait, un arrêté de fermeture pour péril. En fait, cet hôtel avait déjà été l’objet d’une première procédure de ce type le 11 août1986, laquelle était restée sans effet. Dès le début de cette affaire, devant le désarroi de la vingtaine des occupants de l’hôtel, l’association Centre Ville Pour Tous, aidée par quelques journalistes, a fait valoir auprès de M. Philippe Berger, adjoint au Maire, les obligations qui incombent à l’exploitant de hôtel et au propriétaire de ses murs en matière de relogement temporaire et de réintégration une fois les travaux de réhabilitation effectués. Il a été rappelé, comme le prévoit la loi SRU pour le cas où il y aurait carence de ces derniers, que les pouvoirs publics auraient à se substituer. Aussi, ces conditions ont-t-elle été signifiées aux intéressés par l’Adjoint au Maire qui, par ailleurs, a rassuré les locataires sur leur relogement. Pendant quelques jours, l’exploitant a assuré à ses frais et dans des conditions discutables le relogement de ses locataires dans des hôtels de proximité. Cependant l’association Centre Ville Pour Tous a saisi M. Jean-Claude Gaudin, Maire de Marseille, par lettre du 29 août, lui demandant « d’user de son autorité pour que le propriétaire et le gérant de l’Hôtel Achille satisfassent pleinement et d’urgence à leurs obligations légales, » et de donner « son appui pour que les services compétents de la Ville apportent aux locataires concernés le soutien social et technique dont ils ont particulièrement besoin. » Depuis, la situation des locataires s’est à nouveau dégradée, puisque le 5 septembre, ils étaient menacés d’expulsion du troisième hôtel dans lequel ils avaient été relogés par défaut de paiement. L’association Centre Ville Pour Tous a alerté une fois encore la Mairie en même temps que le Secrétaire Général de la Préfecture était saisi d’une demande de rendez-vous. Sur intervention de M. Philippe Berger l’hôtelier a reporté sa décision d’expulser les locataires, mais à l’heure qu’il est les personnes concernées ignorent le sort qui leur sera réservé pour l’avenir. C’est pourquoi soutenus par l’association Centre Ville Pour Tous et défendus par Maître Chantal Bourglan, les 20 locataires de l’hôtel Achille ont introduit un recours devant la Justice pour que tous leurs droits soient préservés. Celui-ci vient en audience de référé devant le Tribunal d’Instance de Marseille le jeudi 11 septembre à 14 h 30 L’association Centre Ville Pour Tous est déterminée une fois encore à voir le droit au logement respecté pour tous dans le Centre Ville de Marseille. Ses membres et ses sympathisants appellent tous les marseillais à se joindre à eux et à manifester leur soutien auprès des locataires de l’hôtel Achille, notamment à l’occasion de l’audience du Tribunal. Contact presse : 04 91 44 93 76 Pour plus d’informations Cliquez



Vie de l'Association

Autres actualités


Lettre d'information

Vous pouvez vous abonner gratuitement ici à la liste de diffusion de Centre Ville Pour Tous.


Association "Centre ville pour tous"
Cité des Associations
BP n° 241
93, la Canebière
13001 Marseille

Contact

Mise à jour : lundi 10 juillet 2017 | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0